2022-05-22

Communiqué de presse : réaction à l’enquête publique sur les travaux de sécurisation de la RD 1075

À l’occasion de l’enquête publique relative à l’aménagement de la RD 1075 qui se clôturera le 11 février, les conseillères et conseillers départementaux du groupe Union de la Gauche Ecologiste et Solidaire souhaitent réaffirmer leur soutien au projet de sécurisation de cet axe de circulation. Néanmoins, cette enquête publique et les débats qui l’entourent ont suscité des interrogations sur lesquelles nous souhaiterions revenir.
 
Nous regrettons tout d’abord que la réunion publique prévue à Clelles ce jeudi 3 février n’ait pu se tenir comme prévu. Il nous paraît essentiel que les habitants et habitantes du territoire puissent échanger et s’informer sur un projet aussi important.  
 
Au regard de la nature des aménagements prévus sur cet axe routier, il nous semble nécessaire de prendre en compte l’ensemble des mobilités, notamment les mobilités douces (voies cyclables, transports en commun). Pour l’heure, ces aménagements semblent en effet prévus de manière contiguë à des sections routières de grande circulation et sans continuité d’aménagement ni sur la RD1075 ni sur les routes secondaires, alors même que les habitants et habitantes le demandent, ainsi que la Fédération Française de Cyclotourisme.
 
Nous nous interrogeons par ailleurs sur les études d’impact réalisées antérieurement à l’annonce par le Département de rehausser la vitesse maximale des routes départementales à 90km/h, « là où c’est possible » et ainsi abandonner la limitation à 80 km/h. Nous souhaiterions ainsi que la vitesse maximale adoptée sur cet axe puisse être communiquée dans le détail (par tronçons) et, en conséquence, qu’une étude d’impacts en matière de sécurité et d’environnement (fréquentation, pollutions, émissions de gaz-à-effet de serre) puisse être réalisée. Les aménagements annoncés par le Département des Hautes-Alpes prévoient aussi le potentiel passage de poids lourds de 44 tonnes (contre 38 aujourd’hui) sur cet axe et nous souhaiterions en connaître aussi l’impact direct sur le projet côté Isère. Ces aménagements peuvent amener des effets bénéfiques pour le passage des grumiers et l’exploitation du bois mais interrogent sur le fret logistique et une potentielle fréquentation accrue de gros camions sur cet axe.

Enfin, les débats entourant l’enquête publique ont révélé qu’une partie des opérations anticipées de sécurisation de la RD 1075 sont à revoir et seront potentiellement l’objet de réaménagements. Nous regrettons que ces travaux, engagés quelques mois avant les dernières échéances électorales pour des montants conséquents (plus de 5M€), n’aient pas fait l’objet d’une plus grande concertation avec les habitants et acteurs du territoire. Il ne faudrait pas rééditer les mêmes erreurs en omettant des éléments d’information dans le débat qui a actuellement lieu.

Contact presse: Thibaud PIKORKI – 06 31 24 06 22 – thibaud.pikorki@isere.fr