2022-05-22

TRIBUNE : UNE TRANSITION ÉCOLOGIQUE POUR TOUTES ET TOUS

Janvier/février 2022

Le dérèglement climatique est déjà là, particulièrement dans les Alpes où le climat se réchauffe deux à trois fois plus vite qu’en plaine.

La réduction des émissions de gaz-à-effet de serre en Isère doit être à la hauteur des engagements du pays pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Les solutions résident principalement dans les énergies utilisées, dans notre consommation (isolation des bâtiments, mobilité…) et dans notre alimentation.

À l’heure où l’énergie constitue un poste de dépense toujours plus important dans le budget des ménages, le Département, chef de file de l’action sociale et solidaire, doit accompagner l’ensemble des isérois pour que la transition soit bénéfique pour toutes et tous. Aider plus encore à la rénovation thermique des bâtiments, au changement des anciens modes de chauffage, à un transport écologique et adapté aux besoins de chacun, à manger bien et mieux.

C’est urgent pour la planète mais aussi pour garantir la santé et soulager le budget des ménages. Anticiper et adapter l’Isère aux changements climatiques est nécessaire pour ne pas subir.

Soutenir la transition vers des pratiques agro-écologiques permet aux récoltes de résister plus efficacement aux dérèglements. C’est un enjeu de souveraineté alimentaire, de sécurisation des revenus pour les agriculteurs et de biodiversité. Il n’y a pour l’instant aucune proposition du Département.

Pour toutes et tous, nos ambitions doivent être à la hauteur de ces enjeux.