02/24/2024

Commission permanente d’avril

Les conseillères et conseillers départementaux étaient réuni.es ce vendredi 28 avril pour une commission permanente très dense. En effet, 99 délibérations étaient présentées au vote de l’assemblée départementale dont des délibérations sur des politiques cadres. L’intensification du vote de délibérations d’intérêt public sans débat renforce d’autant plus la nécessité de publiciser ce qui se décide en commission permanente. 

Les élu.es du groupe UGES se sont notamment exprimé.es :

🟠 Abstention sur le volet métropolitain du contrat de plan Etat-Région. Ce contrat est particulièrement stratégique car il engage d’importants financements de l’Etat, de la Région, du Département et des collectivités pour des projets structurants d’aménagement du territoire. Le manque de concertation, l’éviction des projets pour la transition écologique par la Région et le manque de financements pour les projets de la Métropole, justifient notre abstention.

🔴 Contre l’application des nouvelles modalités de financement des lieux d’accueil parent-enfant (Laep) qui actent la diminution de 30% de la participation du Département.

🟢 Pour les actions menées par les missions locales visant à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes sortis du système scolaire et rencontrant des difficultés pour rentrer dans la vie active. 

🔴Contre l’arrêt de la convention 2023 avec la Fondation Boissel relative à la maraude à destination des enfants et des familles en grande précarité au 31 juillet, alors que la maraude joue un rôle singulier dans l’aller vers les enfants en extrême précarité. 

🟠 Abstention sur les financements liés à l’application de la cantine à deux euros. Nous défendons la mise en place d’une tarification solidaire, un système plus juste pour toutes les familles puisque progressif en fonction de leurs revenus. 

🟢Pour les évolutions du dispositif Tattoo Isère, aide à destination des collégien.nes dans leurs activités sportives, artistiques et culturelles, cofinancées par la Caisse d’Allocation Familiale. La CAF élargit et renforce son soutien aux collégien.nes dont le quotient familial est inférieur à 1200. 

🟠 Abstention sur les conventions partenariales et financières pour le Fonds de Solidarité pour le logement car les moyens alloués et les critères d’accès au FSL ne répondent pas au besoin des ménages les plus précaires dans ce contexte d’explosion des prix de l’énergie.

🟢Pour soutenir les collectivités dans leurs multiples projets encourageant l’économie touristique et l’attractivité des territoires de montagne.

🟠 Abstention sur la nouvelle politique de démoustication du Département qui prévoit de rationaliser les dépenses dans l’aide aux communes pour lutter contre les moustiques. 

🟢 Pour soutenir l’aide au remplacement des nouveaux et nouvelles exploitant.es agricoles.

🟢 Pour le marché public relatif aux actions de médiation culturelle pour les musées de l’agglomération grenobloise. Nous regrettons malgré tout que ce service soit désormais confié au privé. 

Laisser un commentaire