Proposition : Musée

Créer le 12ème musée départemental à Vienne en le concevant, avec la population, comme une véritable cité des cultures ouverte sur les formes musicales et contemporaines ;

L’idée d’un musée de l’histoire de Vienne est portée depuis plusieurs années par la Ville dans l’idée de rassembler les collections du musée des beaux-arts et d’archéologie, du musée Saint-Pierre et de sortir des réserves des pièces du patrimoine aujourd’hui non visibles du public.

Plus qu’un musée, une véritable cité des cultures !

Au-delà de son patrimoine muséal et archéologique, Vienne et le pays Viennois sont une véritable capitale culturelle de l’Isère. Vienne abrite un théâtre du XVIIIe siècle classé, un conservatoire de musique et de danse, une médiathèque avec un fonds patrimonial important, des archives municipales dont le fonds ancien remarquable n’est pas géré, et le festival Jazz à Vienne, et nombre de compagnies :  théâtrale, musicale, d’art,  d’artistes indépendants. Le Département de l’Isère détient également une très importante collection d’art contemporain au sein du collège Ponsard.

Vienne et sa région est située aux croisements de plusieurs cultures, terre d’accueil de nombreuses immigrations : espagnole, italienne, arménienne, maghrébine, turque, etc. Elle est constituée de ‘’nos ancêtres les gaulois” et de ces  femmes et hommes arrivées avec leurs savoirs, leurs chants, danses, musiques, cuisines, métiers, … peu à peu tissés à l’existant. 

Vienne fut aussi terroir de syndicalisme fort , les événements de 1890 en sont un exemple, un 1er mai avec plus de 2000 ouvriers dans les rues, (population viennoise : 25000),  la venue de Louise Michel. Cette partie d’histoire viennoise se doit d’être mise en valeur. 

Notre proposition, en détail.

Nous proposons donc :

Contrairement au projet aujourd’hui annoncé par la majorité départementale, nous n’envisageons pas ce  12ème “musée isérois” à Vienne seulement comme un lieu didactique d’exposition patrimoniale. Nous l’envisageons comme un lieu ouvert et dédié à toutes les formes de cultures et d’arts. Un édifice sobre avec un geste architectural fort et éco-responsable sans béton est souhaitable afin de raccorder l’histoire aux exigences et défis climatiques contemporains  Il sera conçu avec les habitants dans le cadre d’une démarche participative pour l’identifier non pas comme un lieu dédié aux touristes et aux scolaires mais comme une ressource culturelle pour tous les habitants.