2021-09-17

Proposition : Aides sociales

Renouer avec la tradition iséroise d’innovation sociale (recherche et développement en lien avec l’université) en expérimentant des idées nouvelles pour garantir le recours aux droits sociaux, telles que le revenu inconditionnel minimum pour lutter contre la précarité ;

Les défis auxquels sont confrontés les acteurs des politiques de solidarité sont immenses : 

  • A la crise économique et sociale s’ajoutent désormais les conséquences de la crise sanitaires qui se traduisent par l’augmentation du taux de chômage, du nombre d’allocataires du RSA (+10% suite au premier confinement), l’apparition de nouvelles formes de pauvreté, et notamment chez les jeunes qui n’ont pas accès au RSA…
  • L’empilement de dispositifs sociaux, qui ont l’avantage d’assurer un filet de sécurité contrairement à d’autres pays comparables, mais qui nécessitent sans doute une meilleure adaptation à la situation actuelle ;
  • La nécessaire prise en compte du vieillissement de la population, et la mise en lumière durant cette crise sanitaire des réalités, que tout le monde connaît pourtant de longue date : conditions de vie dans les établissements pour personnes âgées, manque de valorisation des personnels qui oeuvrent au quotidien pour nos aînés, phénomènes d’isolement…
  • Les inégalités territoriales et sociales en matière de santé
  • La nécessité de soutenir les professionnels de la protection de l’enfance

.

…tant de sujets sur lesquels le Département en tant que chef de file de l’action sociale doit jouer pleinement son rôle. Il lui revient non seulement d’amortir les chocs que nous traversons afin de protéger et d’accompagner tous les Isérois qui ont en besoin, mais aussi d’anticiper l’avenir, de construire des réponses nouvelles et adaptés aux défis qui nous traversent. 

Notre proposition, en détail.

∙ Dans le champ de l’action sociale encore plus qu’ailleurs, l’humilité est de mise : c’est grâce à l’intelligence collective que nous serons en mesure de construire des réponses sociales adaptées et efficaces. Notre Département a longtemps été en pointe dans le domaine de l’innovation, économique, mais aussi sociale : le Mouvement du Planning Familial est né à Grenoble, les premiers centres de santé aussi, les dispositifs innovants pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées…Nous souhaitons renouer avec cette tradition d’innovation sociale ! La situation le nécessite! Aussi dans le prolongement du Printemps des Solidarités, nous proposons de créer une cellule « Innovation et Créativité au service de l’Action Sociale” en lien étroit avec l’Université de Grenoble (équivalent d’un service de recherche et développement”) et les acteurs et professionnels concernés.

Dans ce cadre nous oserons faire valoir notre droit à l’expérimentation locale, notamment pour développer une politique efficace de lutte contre le non-recours aux droits ou encore pour tester le revenu inconditionnel d’existence permettant de lutter contre la précarité.