Proposition : Musée

Accompagner l’installation du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère au sein du Palais du Parlement, en réaffirmant sa fonction majeure de « Maison des droits de l’Homme ».

Le Musée reçoit plus de 36 000 visiteurs chaque année.
Un tiers de ces visiteurs sont des scolaires, ils profitent de leur visite pour apprendre et débattre des enjeux des Droits de l’Homme en France et dans le monde.

Notre proposition, en détail.

Nous proposons :

Accompagner l’installation du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère- Maison des Droits de l’Homme au sein du Palais du Parlement à Grenoble. Nous déplorons la cession d’une partie du Palais du Parlement, et ainsi du patrimoine public et historique départemental, à un promoteur privé par les élus actuels.

∙ Pour ce qui concerne la partie du Palais du Parlement restant publique, nous souhaitons y réaffirmer l’installation du Musée de la résistance et de la déportation, qui se trouve aujourd’hui dans des locaux trop exigus rue Hébert à Grenoble. 

∙ Au-delà de ce déménagement, et contrairement aux décisions prises par les élus actuels, il nous semble primordial de réaffirmer la fonction majeure de “Maison des droits de l’homme” de ce Musée y compris dans sa dénomination,  comme ce fut la volonté de ses fondateurs à sa création en 1963. 

∙ Au-delà d’une simple dénomination, il s’agit de notre capacité collective à faire vivre le devoir de mémoire à travers le temps, de continuer à exercer notre vigilance collective contre toutes les atteintes aux libertés fondamentales et à la dignité humaine. Car c’est précisément le rôle d’un musée que de rester vivant, non-figé, ouvert sur le monde, pour éclairer les consciences.

∙ Ce musée devra continuer à jouer ce rôle, en poursuivant l’accueil d’expositions temporaires (notamment liées aux droits des femmes…) , sans se borner à la période 39-45, car elles contribuent à aiguiser les esprits, notamment des jeunes, contre toutes les formes d’oppressions.