2 février 2023

TRIBUNE – PROFESSIONNELS DU SOCIAL : NOS TISSEURS DE LIEN DU QUOTIDIEN

D’ici 2050, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans aura triplé et les personnes dépendantes seront deux fois plus nombreuses (40 000 supplémentaires par an).

Comment leur assurer alors dans ce contexte des conditions de vie dignes, en établissement ou à domicile ? Comment accompagner leurs aidants et garantir à leur famille qu’elles n’auront pas à supporter un reste à charge qui les étrangle ?

Les personnels de l’aide à domicile et des Ehpad, ainsi que les soignants, nous alertent depuis plusieurs années. La loi Grand âge promise n’a finalement pas vu le jour lors du dernier quinquennat d’Emmanuel Macron et ne constitue toujours pas un chantier prioritaire dans celui qui débute. Nous savons pourtant la dure réalité de ces métiers et la situation précaire de ces professionnels mal rémunérés et mal considérés.

Cette situation illustre tristement l’inversion de l’échelle des valeurs dans notre société : ceux qui s’occupent de nos enfants, de nos aînés, des personnes fragiles ou malades, tous ces « métiers du lien » qui œuvrent pour l’Humanité sont trop peu reconnus et valorisés socialement. Face à la brutalité de l’époque, nous n’avons jamais eu autant besoin de ces professionnels pour créer et resserrer les liens. Leurs difficultés actuelles doivent toutes et tous nous mobiliser et appeler notre soutien. C’est pourquoi nous attendons aujourd’hui des actes du Gouvernement pour qu’au-delà des mots, leur travail soit justement valorisé et considéré.

Laisser un commentaire