04/24/2024

Accompagner la réduction des émissions de GES du tourisme isérois

A l’occasion du rapport sur les missions d’Isère Attractivité, agence au service du développement touristique, le groupe UGES a déposé un amendement en Séance publique : « Préparer l’avenir : accompagner la réduction des émissions de GES du tourisme isérois », présenté par Jérôme Cucarrollo.

Le budget tourisme du Département est conséquent avec 6,28 millions d’euros inscrits en 2023. 3 millions d’euros sont orientés vers le développement touristique des territoires à travers les CPAI (Contrat de performance des Alpes de l’Isère) Montagne et les CPAI Plaine. L’investissement du Département génère un effet levier de plusieurs millions dans les territoires ce qui fait du tourisme un secteur économique clé en Isère.

Néanmoins, ce secteur ne peut être analysé uniquement à l’aune du prisme économique. En effet, le tourisme génère également des impacts environnementaux et climatiques importants. Le transport, l’hébergement, la restauration, les infrastructures liées au tourisme sont des sources d’émissions de gaz à effet de serre. En France, les mobilités touristiques (transport aller/retour et sur place) représentent 77% des émissions de gaz à effet de serre du secteur. Le transport aérien représente à lui seul 40% des émissions du tourisme français.

Le Département s’est engagé à travers sa Stratégie Air Climat Énergie à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. En tant que collectivité, il participe à l’atteinte des objectifs européens et nationaux de réduction de 55% des émissions de GES d’ici 2030 et de neutralité carbone en 2050. 

Le Département et Isère Attractivité se félicitent de leur capacité à orienter les investissements touristiques. Selon l’agence, chaque euro investi par le Département entraîne 13€ d’investissement. 

Dès lors, la responsabilité du Département et de son agence est immense au regard de sa capacité à tracer le chemin d’un tourisme bas carbone afin de faire sa part dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Afin de se doter d’une visibilité sur l’empreinte carbone du secteur du tourisme en Isère, il est nécessaire que le Département mette en place un bilan carbone des activités touristiques du territoire.

Ainsi, l’amendement visait à ce qu’Isère Attractivité se dote d’une troisième mission : quantifier les émissions de gaz à effet de serre produites par les différents secteurs du tourisme. Ce bilan carbone aurait permis de répondre à trois objectifs : identifier les secteurs touristiques les plus émetteurs, construire une politique de tourisme durable en fonction de l’empreinte carbone des activités, inciter et sensibiliser les acteurs économiques à investir dans un modèle touristique bas carbone.

Laisser un commentaire